« Un Festival à Villerville » est organisé par l’association « Villerville et Compagnies »

Visuel de l'affiche 2019 : Photo de Victor Tonelli, détail d'une performance sur la plage mise en scène par Lili Fèvre en 2018

  • White Facebook Icon
  • Blanc Icône Instagram

prologue

Le Gang (une histoire de considération)

Avec : Renaud Triffault et Matthieu Beaufort

Conception et mise en scène : Marie Clavaguera-Pratx

Régie lumière et son : Aurore Galati

 

Production : Compagnie La lanterne

Co-productions : Comédie Poitou-Charentes / CDN, Théâtre + Cinéma / Scène Nationale Grand Narbonne, ESAT La Bulle Bleue, Réseau Puissance 4, Festival de Villerville, Théâtre Jacques Cœur de Lattes, Ville d’Alénya, en cours…

Avec le soutien de : Région Occitanie Pyrénées Méditerranée – compagnie conventionnée, Drac Occitanie, Conseil départemental des Pyrénées Orientales, Lycée Jean Lurcat - Perpignan, Centre pénitentiaire de Perpignan, Ville d’Alenya, Occitanie en scène, Festivals Fragments, Festival Supernova, en cours...

Marie Clavaguera-Pratx - metteuse en scène souhaite raconter l’histoire d’un groupe de braqueurs rendus célèbres par les médias dans les années 80, « les Postiches », dont le but n’était pas, selon elle, d’amasser plus d’argent qu’il n’en faut… (création Automne 2020)

Aujourd’hui, elle propose son Prologue.

"Je pense que lorsqu’un individu n’a pas accès à la parole, tôt ou tard, quelqu’un la prendra pour lui et écrira l’histoire à sa place. Pour déjouer cette fatalité, je souhaite mettre en scène le besoin vital d’une langue, du verbe et du dire."

Avant la parole, il y aura un être solitaire et singulier. Il sera incarné par un comédien en situation de handicap, Matthieu Beaufort.

C’est un braqueur : quelqu’un qui porte son regard plus loin afin de voir, connaître ou posséder ce qui était soustrait à sa vue. Il sera accompagné par un complice, Renaud Triffault.

Alors nous braquerons nos regards dans une même direction.

En guide nyctalope, il convoquera un gang. Vous, peut être ?

Une fois réunis, ils auront les moyens d’exister et de prendre place dans la fresque économique, sociale et politique française des années 80.

On les appellera « le Gang des postiches ».

Site internet de la compagnie

Jeudi 29 août, vendredi 30 août, samedi 31 août et dimanche 1er septembre

à 17h00, au chalet - Durée : 45 min