top of page

Le théâtre comme un jeu d’enfant.

 

WE HAVE

DECIDED

NOT TO DIE

CONCEPTION, INTERPRÉTATION : LOUISE SIFFERT - DRAMATURGIE, SURTITRAGE : EMMA AXELROUD BERNARD - MUSIQUE : LÉO GOBIN, LOUISE SIFFERT

Bigger than life. On croirait un spectacle pour les tout-petits et on découvre une artiste hors-normes qui relève un merveilleux défi métaphysique.

 

Allez, on va envisager l’espace théâtral autrement. Avec beaucoup de couleur, de la musique et des chansons. Avec de charmantes ritournelles et des paroles en anglais. Un décor façon gommettes et puzzle aux teintes acidulées. Un cœur et du maquillage. We have decided not to die (« Nous avons décidé de ne pas mourir ») est une proposition artistique dans laquelle on plonge tout sourire parce que ça paraît naïf, sucré, parce que ça l’est.

 

On découvre comment les corps pourraient s’émanciper grâce à l’architecture, comment à l’intérieur d’un espace construit par une scénographe très inspirée, les êtres ont la capacité de renverser leur destin et peut-être même de braver la mort. Louise Siffert a pioché cette notion de « destin réversible » dans les expérimentations queer de deux architectes (Gins et Arakawa), pour en faire une performance grâce à laquelle elle parvient à incarner une idée qui nous dépasse : braver la mort. On arrête alors de sourire pour tout bonnement se mettre à rigoler, parce que c’est un défi, c’est fou et ça fait du bien.

WeHave2.jpg
WeHave1.jpg
WeHave4.jpg
WeHave3.jpg
bottom of page