« Un Festival à Villerville » est organisé par l’association « Villerville et Compagnies »

Visuel de l'affiche 2019 : Photo de Victor Tonelli, détail d'une performance sur la plage mise en scène par Lili Fèvre en 2018

  • White Facebook Icon
  • Blanc Icône Instagram

SIXIÈME ÉDITION - 29/08 > 01/09/2019

En voir plus

En 2019, le festival a accueilli huit créations théâtrales et un concert :

Roi du silence et Dépôt de bilan, par Geoffrey Rouge-Carrassat. Les analphabètes par Gina Calinoiu et Lionel González. Aux 3e personnes du singulier (Elle ET Il) d'Adeline Piketty, mise en scène de Laurence Campet. Anouk, de et avec Asja Nadjar dans une mise en scène de Claire-Marie Daveau. Madame l'Abbé de Choisy, de et avec Hervé Briaux, mise en scène de Patrick Pineau. Prologue, Le Gang (une histoire de considération), de Marie Clavaguera-Pratx. Et Je suis le vent de Jon Fosse, mis en scène par Matéo Cichacki et Aurore Galati.

Enfin, le groupe Chevignon a clôturé ce festival en musique.

CINQUIÈME ÉDITION - SEPTEMBRE 2018

En voir plus

En 2018, le festival a accueilli neuf créations théâtrales, deux performances et un concert :

SMOG, de Claire Barrabès et Pauline Collin. Conseil de classe, de Geoffrey Rouge-Carrassat. Les Miraux, mis en scène par Renaud Triffault. AllOne, de Lili Fevre. Le jour des meurtres dans l'histoire d'Hamlet, de Bernard-Marie Koltès, mis en scène par Morgane Fourcault. Les étouffements, d’après « Chanson douce » de Leïla Slimani, de et avec Camille Dagen. Langue Fourche, mis en scène par Matéo Cichacki. La nuit juste avant les forêts, de Bernard-Marie Koltès, mis en scène par Aurélie Droesch-Du Cerceau. Roi du silence, par Geoffrey Rouge-Carrassat.

Les performances Le temps de se dire au revoir et Paresse étaient accessibles en plein air dans le village.

Enfin, le groupe Gosh a clôturé ce festival en musique.

QUATRIÈME ÉDITION - SEPTEMBRE 2017

En voir plus

En 2017, le festival a accueilli huit créations théâtrales et deux concerts :

Merci La Nuit, mis en scène par Raphael Defour d'après La Sorcière de Jules Michelet et la nouvelle Des Putains Meurtrières de Roberto Bolaño. Protagoras ou la Vertu comme Art, conception et mise en scène d'Yves Beauget. Poil à gratter d'Adeline Piketty, mis en scène par Laurence Campet. Tertullien, écriture et interprétation : Hervé Briaux d’après le traité de Tertullien « Les spectacles » (De Spectaculis), mise en scène de Patrick Pineau. Une Poétique Nommée Relation (titre provisoire), de Roberto Jean d’après la pensée d’Edouard Glissant. Sumposion (banquet), spectacle de la pensée par Nicolas Zlatoff, d’après une proposition de Massimo Furlan et Claire de Ribeaupierre. La Nuit sera Blanche, une création du balagan’ retrouvé, librement inspirée de La douce, dans le Journal d’un écrivain de Dostoïevski. Féerie, de Youssouf Abi-Ayad.

Enfin, le groupe Les Autres ainsi qu'Annick Cisaruk et David Venitucci ont accompagné ce festival en musique.

TROISIÈME ÉDITION - SEPTEMBRE 2016

En voir plus

Photos : Nicolas Tréguier et Marine Le Guillard

En 2016, quatre spectacles et deux performances étaient au programme : Demain tout sera fini, librement adapté du Joueur de  Dostoeïvski, par Lionel González, avec Gina Calinoiu, Lionel González, Léo-Antonin Lutinier et Damien Mongin. France Sauvage, une création collective de la Compagnie MICROSERFS avec une mise en scène de Raphaël Defour et avec Pauline Bertani, François Copin, Claire-Marie Daveau, Emmanuel Demonsant, Valentin Dilas, Clémentine Haro, Fabrice Henry, Coralie Leblan et Vincent Pouderoux. Nous sommes tous des enfants, collage de matières textuelles, musicales, fictives de Youssouf Abi-ayad. Avec Clément Barthelet, Mathilde Carreau, Romain Darrieu, Anne Dupuis, Christian Jéhanin et Agathe Herry. La tragédie du lièvre, 5 courtes pièces de Olivier Balazuc, Arlette Namiand, Jean-Paul Wenzel et Antoine de la Roche (Compagnie La Louve). Mise en scène collective. Avec Jonathan Couzinié, Shams el Karoui et Lou Wenzel. Les échappées : un pas fragile pour une terre promise (spectacle de danse). Et enfin, Bête de scène, performance musicale.

DEUXIÈME ÉDITION - SEPTEMBRE 2015

En voir plus

En 2015, le festival a débuté par un apéro-rencontre avec les Villervillais. Le local de la billetterie a été vêtu de bleu. Les spectacles ont ainsi pu débuter. La compagnie du Théâtre Pôle Nord a présenté sa création L’ogre et l’enfant à Villerville, avant de partir en tournée dans toute la France. Yann Lheureux a mis en scène La mort de Danton de Georg Büchner dans le «Garage», au milieu des spectateurs. Camille Pelicier et Iris Trystram ont ont mis en scène Comme tout le monde, écrit et joué par Margaux Grilleau, Lara Marcou et Sofia Teillet. Les acrobates Matthieu Gary et Sydney Pin ont amusé leur public avec Chute ! un spectacle de cirque, joué au Garage et en front de mer. Projections, conférences sur la sexualité des orchidées ou l’économie, et autres concerts sont venus agrémenter ce festival haut en couleurs.

PREMIÈRE ÉDITION - SEPTEMBRE 2014

En voir plus

Lors du vide-grenier du 15 août 2014, beaucoup d'habitants ont cédé gracieusement de quoi constituer une réserve de costumes et décors pour les créations. Lara Marcou et Marc Vittecoq avec le soutien de la Mairie ont convié les habitants à un "apéro-rencontre", le 23 août, pour l'arrivée de leurs équipes. Après 2 semaines de résidence, Marc et son équipe ont présenté les 6 et 7 septembre, QUOI, pièce de théâtre pour six acteurs, dans l'ancien casino de Villerville (la pièce a été jouée au Théâtre de la cité internationale à Paris en 2015) et une "performance-mystère" sur le front de mer et la plage, pièce unique et éphémère, qui intégrait acteurs, promeneurs, animaux et éléments naturels. Lara Marcou et son équipe ont créé Il faut détruire Carthage, première partie d'un long métrage (l'équipe continuera de tourner à Villerville). Cette première partie fut projetée les 6 et 7 septembre ainsi que le film TARPAN réalisé en 2014 par Marc Vittecoq et Sébastien Téot. Une soirée chanson avec les habitants a eu lieu au Cabaret Normand pour l'ouverture du festival.